La conduite distraite, l’un des principaux enjeux confrontant les automobilistes d’aujourd’hui, semble enfin recevoir l’attention qu’elle mérite de la part des autorités, des législateurs et des fabricants d’automobiles.

Si on sait que les conducteurs devraient toujours garder leurs mains sur le volant et leurs yeux sur la route, on sait également que les piétons sont tout aussi susceptibles de tomber sous l’emprise de leur appareil mobile, ce qui rend leurs mouvements imprévisibles et exerce des pressions additionnelles sur les automobilistes lorsque la circulation piétonne est dense.

Le nouvel Assistant pré-collision avec technologie de détection de piétons de Ford, qui fera ses débuts en Amérique du Nord en tant que fonction optionnelle sur la Ford Fusion 2017, est là pour vous aider. Il évalue l’environnement entourant votre véhicule en restant à l’affût des mouvements et en surveillant la route.

Pendant plus d’une année, cette technologie exceptionnelle a été mise à l’épreuve sur plus de 800 000 kilomètres, ce qui a produit plus de 240 téraoctets de données. Elle représente un pas dans la bonne direction pour réduire la gravité des blessures, voire les éliminer complètement.

Autour du monde, de la Corée du Sud à l’Allemagne, d’autres progrès technologiques sont réalisés pour aider les piétons à rester alertes et conscients de leur environnement. Certaines régions imposent même des amendes aux « piétextons ».

Or, plutôt que d’alerter les piétons des dangers, l’Assistant pré-collision avec détection de piétons de Ford traite l’information provenant de diverses sources au sein du véhicule pour calculer et réduire le risque et, dans certains cas, prévenir une collision.

Une caméra installée sur le pare-brise, qui est programmée pour catégoriser divers scénarios automobiles et piétonniers et conçue pour fonctionner à une vitesse pouvant atteindre 80 km/h, fait équipe avec un radar situé près du parechoc, qui capte le reflet des ombres et transmet les données à l’algorithme inédit de Ford.

Bien qu’aucun ordinateur ou caméra ne puisse remplacer la vigilance d’un conducteur, le système fournit initialement à ce dernier des indices audio et visuels (tintements et interruption du système audio) signalant le risque d’une collision. Si le conducteur ne réagit pas, le véhicule peut automatiquement appliquer les freins pour réduire la gravité de la collision, voire l’éviter entièrement.

Cette technologie prometteuse n’en est qu’à ses premiers balbutiements, fonctionnant actuellement en plein jour et quand le temps est dégagé. Mais ses possibilités sont illimitées; c’est pourquoi Ford continue de mettre à l’essai l’Assistant pré-collision avec détection de piétons pour qu’il puisse fonctionner dans d’autres conditions, comme pendant la nuit, lorsque les conditions d’éclairage sont faibles ou difficiles et quand les véhicules et les cyclistes se déplacent dans des directions opposées.