Lorsqu’il est question de s’investir dans sa communauté et de faire un réel changement, toutes les manières sont bonnes. Jonathan Marcil, de St-Michel de Québec, a trouvé une façon simple de combiner sa passion pour la route et le bénévolat. À l’aide de sa Ford Fusion, il raccompagne des conducteurs avec les facultés affaiblies pour l’organisme Go Raccompagnement.

Jonathan est conseiller financier, ce qui l’amène à être très souvent sur la route. Cela s’ajoute au fait que, depuis déjà quelques mois, il prend de son temps pour raccompagner les gens à la maison avec sa Ford Fusion 2016. Ce n’est donc pas surprenant s’il estime à plus d’un million de kilomètres la distance qu’il aurait parcourue depuis qu’il a son permis de conduire. Il se souvient encore très bien de sa première voiture, une rutilante Ford Mustang 1995 noire de 5 L : une voiture dont il avait rêvé depuis longtemps et pour laquelle il avait travaillé très fort. S’en est suivie une longue lignée de véhicules Ford : Explorer, Escape, Fiesta et Fusion. Ford est pour lui synonyme de fiabilité. Aujourd’hui, il apprécie pleinement le confort et le sentiment de sécurité que lui procure sa Fusion et encore plus sa faible consommation d’essence.

C’est donc au volant de sa Fusion que Jonathan s’assure de ramener les clients de Go Raccompagnement à bon port. Il prend cela très au sérieux et adopte une attitude professionnelle en tout temps. Il croit qu’il est tout de même possible de trouver le moyen de s’amuser. Avant une soirée de raccompagnements, ses amis bénévoles et lui se rencontrent, soupent et passent une belle soirée. Entre deux raccompagnements, ils essaient de prendre un café ensemble, question de rester alertes et de faire passer le temps. Il croit aussi que c’est une excellente façon de passer du bon temps en famille, lui qui a déjà participé à des soirées de raccompagnements en compagnie de son père.

Quiconque ayant déjà vécu en campagne sait que les transports en commun sont rares, voire inexistants, et qu’un véhicule est un bien inestimable. Jonathan croit fermement qu’il fait une différence dans sa communauté. Plus jeune, il faisait la fête lui aussi, comme tous les autres. Il est conscient de la situation et sait que ce n’est pas toujours évident de rentrer à la maison de façon sécuritaire. Aujourd’hui, il est heureux que bien des gens se fient à Go Raccompagnement pour rentrer chez eux en sécurité.

Jonathan pourrait rester chez lui après une longue journée de travail ou simplement relaxer avec ses amis, mais il a décidé d’en donner plus à sa communauté. Parions qu’un autre million de kilomètres de bonheur attend ce passionné au grand cœur.