« Quand j’étais à l’intérieur de la voiture, je la sentais avancer, mais quand je regardais dehors, tout était obscur. » Voilà un scénario que les conducteurs considéreraient comme étant cauchemardesque. Qui sait ce qui se cache au prochain tournant ou à l’intersection suivante?

Qui le sait? LiDAR le sait. C’est dans la noirceur totale que les ingénieurs de Ford ont mis les capteurs LiDAR à l’essai dans le cadre du « Projet Nuitonomie », qui portait sur un véhicule de recherche, la Ford Fusion hybride, et a eu lieu au terrain d’essai de Ford en Arizona. Des ingénieurs ont pris place dans la voiture et évalué sa performance de l’extérieur, effectuant le suivi de ses mouvements pendant qu’elle sillonnait adroitement des routes sinueuses dans l’obscurité totale.

Le compas dans l’œil

Les capteurs LiDAR de Ford fonctionnent de concert avec un logiciel existant de conduite virtuelle pour créer un système qui prend d’assaut les circuits tortueux, même dans l’obscurité quasi-totale. Les capteurs LiDAR émettent 2,8 millions de pulsions laser par seconde pour balayer et schématiser avec précision les alentours du véhicule.

Selon M. Jim McBride, chef technique de Ford pour les véhicules autonomes, les environnements ainsi conçus en temps réel et en 3D contiennent de l’information sur la route, la géographie, la topographie et les points de repère, plutôt que de contraindre les systèmes à se fier sur « les rayons du soleil ou la capacité de caméras à détecter des lignes blanches sur le pavé. »

Nightonomy

La lumière au bout du tunnel

Ce système, c’est comme doter votre véhicule autonome de lunettes de vision nocturne. Il concerte ses efforts avec les caméras et radar existants pour permettre à votre Ford de rouler de façon indépendante sur des routes exemptes de feux de circulation. La conduite « nuitonome », une autre innovation de Ford qui concrétise davantage le rêve de la conduite autonome.